Sexualité, politique et réfugiés: À qui les droits?

Mercredi 23 septembre, 19h à 21h
Invité: Zaki Malak
Modérateur: Edward Lee
Lieu: Le Cagibi, 5490, St-Laurent (@ St-Viateur)

Dans de nombreux pays, l’homosexualité est illégale et des millions de personnes sont exécutées, emprisonnées, torturées, violentées et victimes de discrimination en raison de leur orientation ou de leur identité sexuelles. Au cours des dernières décennies, on a assisté au Canada à la décriminalisation de l’homosexualité et à l’acceptation progressive des personnes homosexuelles, lesbiennes, bisexuelles
et transgenre/transsexuelles (LGBT) à mesure qu’on observait un changement dans la législation, la culture
et les comportements. Ces changements font du Canada un endroit perçu comme un havre de paix par les LGBT provenant de pays où ils sont victimes de persécutions à cause de leur orientation sexuelle et qui demandent le statut de réfugié. Dans la conversation de ce soir, nous discuterons des réalités qui obligent les gens à chercher refuge au Canada, des défis que doivent affronter les LGBT demandant le statut de réfugié et de la manière dont ceux qui l’obtiennent envisagent leur vie dans leur nouveau pays.

Cette conversation est organisée en collaboration avec Ethnoculture, un organisme à but non lucratif qui a pour mandat d’organiser des évènements pour et à propos des lesbiennes, homosexuels, bisexuels, transsexuels/transgenre et gais, issus des minorités visibles et bispirituelles à Montréal. L’objectif est d’aider ces personnes à sortir de l’anonymat, du silence et de l’isolement. L’événement de cette année, intitulé Affirm-Action, se tiendra du 2 au 4 octobre 2009. www.ethnoculture.org.

Invité:
Né et élevé en Égypte, Zaki Malak a été forcé de quitter son pays après avoir passé quatre ans en prison en raison de son homosexualité. Il est arrivé au Canada en août 2006 et a obtenu l’asile en janvier 2007. Il prépare actuellement une maîtrise en informatique à l’Université Concordia.

Modérateur :
Edward Lee termine actuellement une Master of Social Work à l’Université McGill et est coordonnateur d’un projet de recherche communautaire sur les réfugiés homosexuels. Il commencera son doctorat à l’Université McGill cet automne. Il est membre du comité de coordination d’Ethnoculture et s’est beaucoup investi dans les questions touchant les réfugiés LGBT et les personnes homosexuelles de couleur, en général.